SorelTracy Magazine - Mardi, 30 novembre 2021

Samedi 30 octobre, 2021

Week-end sans faille pour les Éperviers

(Jean Doyon) – Avec la victoire d’hier 10 à 6 dans le Bas St-Laurent, contre les 3L, les Éperviers de Sorel-Tracy viennent donc de conclure un week-end parfait cet après-midi au Colisée Cardin en l’emportant à nouveau sur Rivière-du-Loup au compte de 5 à 3, dans le 2e match de cette série aller-retour.  Avec cette victoire les hommes de Christian Deschênes trônent maintenant au sommet du classement, 1 point d’avance sur l’Assurancia de Thetford.

Les 1038 spectateurs dans l’amphithéâtre de la rue Victoria ont assisté à un début de match « vigoureux » parsemé de quelques mises en échec, élément du jeu que l’on avait moins vu depuis le début de l’année.

Un qui connait un bon début de saison c’est Charles-Alexandre Drolet. Le Sorelois de 31 ans a ouvert la marque dans le match lors d’un désavantage numérique aux Éperviers, interceptant une passe molle de Tourigny dans sa zone, pour aller marquer son 4e de la saison, un « TopNet » sans aide à la droite du gardien des 3L Loïc Lacasse.

Les Oiseaux en ajoutent un 2e, à 4 contre 4 cette fois-ci, le nouveau défenseur Gabriel Bilodeau a attiré tout le monde dans le coin pour libérer Kevin Gadoury dans l’enclave, et à la réception de la passe de Bilodeau, Gadoury déjouait le gardien qui était en déplacement.

Un affrontement entre David Lacroix et Hubert Poulin

Puis, un premier affrontement cette année au Colisée Cardin pour David Lacroix qui faisait face à Hubert Poulin. Un combat court, mais solide pour les deux combattants.

Finalement les 3L ripostent sur un jeu de puissance à 12:55. La première Étoile de la semaine dans la LNAH, Maxime St-Cyr, laissé seul à la gauche du portier des Sorelois, Domenic Graham, y est allé de son meilleur tir sur réception, sur une passe de Marcotte et de Tourigny dans la zone payante.

André Bouvet-Morrissette ajoutait un but aux Éperviers en prenant un rebond du patin d’un défenseur des 3L, d’un tir de la pointe de Maxime Ouimet, et la pousser au fond du but.

À 11:03 en 2e période, une entrée de zone d’Olivier Caouette est à la base du 4e but des hommes de Christian Deschênes. Caouette effectua une passe transversale devant le nouveau gardien des 3L, Guillaume Decelles, vers Charles Tremblay, qui complétait le jeu pour son premier de la saison, c’était alors 4 à 1.

Après ce but, le jeu est devenu un peu plus agressif. Les mises en échec furent un peu plus nombreuses, Adam Bourque et Jean-Philippe Chabot ont laissé tomber les gants, et même que David Lacroix a forcé Hubert Poulin à s’impliquer dans un 2e combat. Poulin en avait long à dire à Lacroix après l’affrontement.

En 3e, Raphaël Corriveau a été très tenace devant le but de Domenic Graham, son travail a fini par payer, en poussant une rondelle dans le fond du but, après deux tentatives, pour faire 4 à 2 Sorel-Tracy.

Regard perçant, Charles-Alexandre Drolet connait un excellent début de saison avec 7 points (4b, 3p) en 7 matchs.

Au moment où le jeu ralentissant, une montée à trois a permis à nouveau à Charles-Alexandre Drolet de transporter le disque en zone ennemie, pour la remettre devant à Étienne Brodeur, qui d’un puissant tir des poignets marquait le 5e des Éperviers.

Sauf que les 3L répliquaient d’un 3e but vers la fin de la 3e, sur un jeu de puissance, quand Maxime St-Cyr terminait une passe parfaite de Louick Marcotte lors d’un désavantage numérique. Un lancer franc, son 11e de la saison et les hommes d’Éric Haley ne tiraient de l’arrière que de deux buts. Mais, même le gardien retiré, les 3L ne parvinrent à percer la défensive des Éperviers, qui l’emportaient 5 à 3.

Les lancers 38 – 34 en faveur de Rivière-du-Loup et les Trois Étoiles : 1- Charles-Alexandre Drolet, 2- Kevin Gadoury et 3- Maxime St-Cyr.

Le vendredi 5 novembre prochain, les Éperviers seront à Jonquière pour un match à 20h, et le lendemain (samedi), un autre rendez-vous avec les 3L de Rivière-du-Loup à 15h au Colisée Cardin.

Maxime St-Cyr et le nouveau défenseur des Éperviers Gabriel Bilodeau

Maxime Ouimet et Maxime Villemaire, se sont frottés à de nombreuses reprises dans cette rencontre.

Gaby Roch

Publicité

Publicité