SorelTracy Magazine - Dimanche, 26 septembre 2021

Mardi 14 septembre, 2021

Zone industrialo-portuaire de Sorel-Tracy

QSL inaugure son terminal de manutention multimodal

Ivan Boileau, vice-président exécutif partenariats stratégiques et infrastructures, QSL – Robert Bellisle, président et chef de la direction, QSL – Serge Péloquin, maire de Sorel-Tracy – Claudine Couture-Trudel, vice-présidente, stratégie et affaires publiques, QSL —– Photo: Facebook de QSL

(Équipe STM, 14 septembre 2021) QSL inaugurait mardi les toutes nouvelles installations de son terminal de manutention multimodal de la Zone industrialo-portuaire (IP) de Sorel-Tracy, situées sur les terrains de l’ancienne centrale thermique du secteur Saint-Laurent.

L’entreprise de classe mondiale spécialisée dans l’opération de terminaux portuaires, l’arrimage, les services maritimes, la logistique et le transport à travers l’Amérique du Nord est ancrée depuis plus de 30 ans dans la région de Sorel-Tracy. Ces installations marquent l’achèvement de la phase 1 de l’implantation d’un futur terminal maritime destiné aux fertilisants, au sel de route ainsi qu’à la cargaison générale.

Ce projet en partenariat avec la Ville de Sorel-Tracy revêt un caractère hautement stratégique vu son positionnement géographique et sa multimodalité. « Les travaux, amorcés en mai dernier, ont été menés efficacement grâce à l’engagement et au savoir-faire de nos fournisseurs de la région, de nos partenaires de la Ville de Sorel-Tracy et de toute notre équipe. C’est la façon de faire chez QSL : nous nous faisons toujours un point d’honneur de mener nos activités de concert avec les communautés au sein desquelles nous opérons », souligne le président et chef de la direction de QSL, Robert Bellisle.

Le projet fait la fierté de l’actuel conseil municipal. « Nous avons concrétisé officiellement, en quelque sorte, ce qui était encore récemment une vision à la Ville de Sorel-Tracy : transformer et reconvertir un site désaffecté pour lui redonner une nouvelle vie, un nouvel usage. Avec cette vision, nous voulions contribuer directement au développement économique de notre ville avec de nouveaux investissements et de nouveaux emplois », laisse savoir le maire Serge Péloquin.

Photo: Facebook de QSL

La phase 1 du projet de terminal représente un investissement de 10 millions et a permis à QSL de réinjecter une partie importante de ces sommes dans l’économie locale en s’alliant l’expertise de partenaires de la région. Dès cette semaine, l’entrepôt pourra accueillir jusqu’à 50 000 tonnes métriques de fertilisants destinés aux agriculteurs des environs.

La seconde phase du projet, qui en est au stade de la préingénierie, consiste en l’installation d’une structure de quai flottant duquel le matériel sera déchargé des navires et directement acheminé à l’entrepôt via un assemblage de convoyeurs électriques ou encore entreposé en d’autres lieux, en fonction du cargo manutentionné.

Au total, les deux phases du projet représentent des investissements de 20 millions $ sur cinq ans et la création, à terme, de 40 emplois. Ces emplois s’ajoutent aux 115 employés qui œuvrent déjà au succès des activités portuaires de QSL dans la région et concrétisent l’engagement de l’entreprise envers son développement socioéconomique.

Photo: Facebook de QSL

Publicité

Publicité