dimanche 11 mars 2012

Défaite de 7-3 contre les Marquis à Jonquière dans un match tumultueux
Un autre revers qui fait mal pour le Caron et Guay

Trois-Rivières, le 10 mars 2012. – Une autre belle opportunité qui a été manquée pour le Caron et Guay de Trois-Rivières qui s’est incliné par le pointage de 7-3 contre les Marquis à Jonquière. Ainsi, les Trifluviens demeurent à un point de l’Isothermic de Thetford Mines et du quatrième rang du classement de la Ligue nord-américaine de hockey avec une partie en main.

La troupe de l’entraîneur Carl Fleury avait pourtant pris les devants 2-0 en première période sur les buts de Pierre-Luc Laprise, son 11ème, en désavantage numérique à 12 :47 et d’Alexandre Jacques, son 25ème, alors qu’il ne restait qu’une minute à faire à la période. Cette avance a réjouit la cinquantaine d’amateurs de l’équipe qui ont monté à bord d’un autobus pour venir encourager l’équipe. Dans cette période, Martin Grenier a été expulsé par l’officiel Robert Chamberland pour avoir agressé Chris Cloutier.

Les réjouissances ont été de courte durée pour la troupe trifluvienne et leurs partisans puisque ce sont les 1650 autres partisans qui ont pu manifester leur joie car les Marquis ont inscrit six buts sans riposte en deuxième période. Hugo Carpentier (21ème et 22ème), Francis Charrette (33ème), David Massé (24ème), Jean-Simon Allard (13ème) et Jean-Michel Bolduc (4ème) ont déjoué tour à tour Sylvain Michaud. Les buts de Carpentier et Allard ont été inscrits alors que le Caron et Guay était en avantage numérique tandis que ceux de Charrette et Massé ont été marqués lors de pénalités aux Trifluviens.

Pierre-Olivier Beaulieu a réduit l’écart de moitié à 8 :39 de la troisième période en marquant son neuvième but de la saison. Francis Charrette a mis le dernier clou dans le cercueil du Caron et Guay en marquant son 34ème but de la saison à 18 :01 alors que l’entraîneur Carl Fleury avait retiré son gardien Sylvain Michaud à la faveur d’un attaquant additionnel pendant un avantage numérique. À la fin de la rencontre, deux combats ont éclaté entre Michaud et son opposant, Marco Émond, tandis qu’Olivier Fillion jetait les gants contre Bobby Mazerolle. Le tout s’est produit avec neuf secondes à faire à la rencontre. Les deux équipes ont dirigé 32 tirs vers les gardiens.

L’ex-entraîneur de notre formation, Dean Lygitsakos, a battu le record du plus grand nombre de victoires pour un entraîneur avec une 153ème victoire. Il a abaissé la marque de 152 établie par Daniel Bissonnette qui a été principalement avec le Saint-François de Sherbrooke au cours de sa carrière dans la LNAH. Nous félicitons le pilote des Marquis pour cet exploit.

Un autre match sur la route attend les Trifluviens ce jeudi à 20 heures contre le Wild à Windsor. Les Trifluviens ont gagné six des sept affrontements contre la formation estrienne.

Le prochain rendez-vous au Colisée de Trois-Rivières est prévu pour le dimanche 18 mars à compter de 16 heures alors que les 3-L de Rivière-du-Loup seront les visiteurs.

Robert Legault

Bookmark and Share
POUR REVENIR À L'ACCUEIL, CLIQUER SUR L'IMAGE EN HAUT

PUBLICITÉ SECTION LNAH

 

Le SorelTracy Magazine
une filiale des Productions Kapricom
Tous droits réservés
© 2000-2012