La fierté et le bonheur d’être Soreloise


Par Annie Bourque, lundi 07 mai 2018

Deux soirées exceptionnelles à Sorel. D’abord, vendredi soir au Colisée Cardin alors que notre équipe de hockey a livré une solide performance de 3 à 1 contre leurs rivaux de Rivière-du-Loup.

Quel plaisir de savourer une bière bien fraîche en compagnie de partisans survoltés et de créer des liens avec des purs inconnus dont ce jeune futur papa de 28 ans qui attend son
premier garçon à la fin mai.

-C’est la première fois que je viens voir une partie ici, m’a-t-il confié.
-Moi, non plus, je ne viens pas trop souvent.

Sous nos yeux, nos favoris ont joué de manière impeccable pour le bonheur et le plaisir des Sorelois dont Claude Lefebvre (Toyota), Laurent Delainey, Yannick Mathieu (Les Aciers Régifab), Roger Bibeau (DMR) et André Champagne, communicateur bien connu.

Des virtuoses

Le lendemain, samedi, à l’occasion du Festival-concours de musique de Sorel-Tracy, la directrice de la Maison de la musique Rachel Doyon a réuni deux virtuoses sur la scène Georges-Codling : Charles-Richard Hamelin et le duo Stéphane Tetreault au violoncelle et Marie-Ève Scarfone au piano.

Ces artistes sont les plus en demande sur la scène internationale. Charles-Richard a quitté immédiatement après sa prestation car il devait se rendre jouer en Chine et par la suite au Japon.

Entretemps, le pianiste a laissé un souvenir impérissable aux mélomanes présents dans la salle. Ses notes glissaient sur le piano et on ressentait de l’émotion à l’état pur, tantôt de la mélancolie, tantôt de la joie. Je me suis dit : ça doit être cela la magie de Chopin.

Quel bonheur aussi de voir la complicité du duo de Stéphane Tétreault et de son amie Marie-Eve. Ma fille Catherine a été particulièrement conquise par leur talent.

Stéphane Tétreault en a profité pour rendre hommage à Rachel Doyon. En remportant un prix au Festival de musique de Sorel-Tracy, il y a quelques années, cela lui a permis de lancer sa carrière. « Quand je reviens à Sorel, c’est un peu comme si venais à Paris », a-t-il dit sous les rires de l’assistance.

D’un ton plus sérieux, il a évoqué qu’en jouant à Sorel, les organisateurs du concours l’ont encouragé à croire en lui. Remporter le concours lui a permis de comprendre que sa voie est celle de la musique. Aujourd’hui, l’artiste joue avec un violoncelle d’une valeur de 3 M$ prêté par la mécène Jacqueline Desmarais, décédée dernièrement.

Bravo à Rachel Doyon de nous avoir permis de vivre ces moments uniques en compagnie d’artistes chevronnés. La finale du Festival-concours de musique de Sorel-Tracy se poursuit samedi et dimanche prochain. À ne pas manquer la finale, le 13 mai à 19 h à la salle George Codling.

Et bonne chance à nos Éperviers pour ce jeudi 10 mai. Le cœur de chaque Sorelois vibrera avec vous sur la glace dès 20 heures. Go Éperviers! GO!

 
Bookmark and Share

PUBLICITÉ

------------------------

------------------------

 

Le SorelTracy Magazine
une filiale des Productions Kapricom
Tous droits réservés
© 2000-2018