LE SORELTRACY MAGAZINE - Mise à jour : jeudi 19 février 2015 14:51

8 500 lecteurs/jour

NÉCROLOGIE

NOUS JOINDRE

jeudi 19 février 2015

« Les agriculteurs sont des entrepreneurs » – Jean-Bernard Émond

Le candidat de la Coalition Avenir Québec dans Richelieu mettra l’agriculture en tête de ses priorités s’il est élu le 9 mars prochain. « J’ai un énorme respect pour nos agriculteurs. Trop souvent, le thème de l’agriculture est absent des campagnes électorales, alors qu’il s’agit d’un enjeu majeur », affirme Jean-Bernard Émond.

Le candidat a rencontré mercredi dernier des représentants de la Société d’agriculture de Richelieu, qui se sentent fréquemment écartées des décisions concernant les producteurs. Il a eu un échange constructif avec le commissaire agricole Alain Beaudin, qui souhaite mieux faire connaître les attentes de la Société et des entrepreneurs agricoles dans le cadre de la campagne. « Il m’importait, ainsi qu’à mes membres, de rappeler aux candidats de la présente élection que le monde agricole doit être entendu, a dit M. Beaudin. Je suis très heureux de l’écoute dont a fait preuve Jean-Bernard Émond de la CAQ. »

Des actions pour nos agriculteurs d’ici

Le candidat de la CAQ souligne que l’agriculture est un des piliers de l’économie de la circonscription : « L’agriculture dans Richelieu, c’est 375 fermes, plus de 1600 emplois et d’importantes retombées. Que ce soit les producteurs porcins, bovins, laitiers, maraîchers, céréaliers, acéricoles ou autres, il est plus que temps qu’un député soit leur allié et s’occupe d’eux! »

Jean-Bernard Émond s’engage à soutenir l’importance de protéger nos terres agricoles tout en acceptant leur développement. « L’objectif est d’assurer un approvisionnement alimentaire à court, moyen et long terme, dans le respect de nos valeurs de proximité et d’environnement. Les terres agricoles sont des ressources non renouvelables qu’il faut préserver, parce qu’elles constituent le garde-manger des Québécois. »

Le candidat travaillera également à l’adoption de mesures plus efficaces pour aider la relève agricole à prendre possession de la terre familiale et pour mettre en valeur les produits de la région sur nos tablettes.

Le candidat joint sa voix à la porte-parole de la Coalition Avenir Québec en matière d’Agriculture, Pêcheries et Alimentation, Sylvie D’Amours, qui déplore la lenteur du gouvernement libéral à agir pour la relève agricole. Il rappelle que la semaine dernière, le gouvernement a donné un second mandat à Jean Pronovost pour faire une nouvelle tournée du Québec, afin de documenter les problèmes des jeunes agriculteurs et de formuler des recommandations.

« En 2008, à la suite d’une tournée, M. Pronovost a déposé un rapport de 272 pages, contenant 49 recommandations et qui a coûté 3,5 millions de dollars. Le gouvernement libéral a alors mis ce rapport sur les tablettes. Or, aujourd’hui, on lui confie encore le même mandat. C’est une perte de temps et d’argent », remarque la députée de Mirabel, puisque le ministre détient déjà toutes les informations nécessaires sur les problèmes des jeunes agriculteurs et que le phénomène de la relève est largement documenté.

Jean-Bernard Émond considère que « les agriculteurs sont des entrepreneurs à part entière » et souhaite agir comme partenaire avec le commissaire agricole, afin de développer l’entrepreneuriat et d’en faire la promotion auprès des jeunes.

Coalition Avenir Québec, comté Richelieu

Bookmark and Share

PUBLICITÉ

Le SorelTracy Magazine
une filiale des Productions Kapricom
Tous droits réservés -
© 2000-2015